Équipe

François Rousseau

François Rousseau est professeur à l’IMT Atlantique, Campus de brest. Il est lauréat d’une chaire en intelligence artificielle pour l’étude de la paralysie cérébrale. Il partage l’enthousiasme de Beachild pour la pluridisciplinarité pour le développement de la recherche sur le handicap de l’enfant.

Servane Le Moal

Secrétaire médicale et  administrative, en poste au BEaCHILD, et en pédiatrie à la Fondation ILDYS. Aider les enfants et leur famille est une priorité dans mon travail. Le bien-être des enfants est mon leit motiv.
« BREIZ ATAO »

Eléa Dheilly

Eléa a une formation  d’ingénieur en sciences de la vie, spécialisée en neurosciences et neuro-ingénierie. 

Elle a rejoint l’équipe du BEaCHILD en tant que coordinatrice scientifique, afin d’aider les chercheurs à monter de nouveaux projets de recherche et d’innovation, trouver des financements et harmoniser les activités scientifiques du groupe. 

Rodolphe Bailly

Rodolphe Bailly est doctorant de l’Ecole Biologie Santé de l’Université de Bretagne Occidentale. Kinésithérapeute de formation, son expérience l’a convaincu de l’importance d’inclure l’enfant et sa famille à toutes les étapes du processus de réadaptation. Il explore les processus d’apprentissage moteur de l’enfant en analysant les variables qui lui permettent de mieux apprendre pour gagner en autonomie. Il met en pratique ses observations lors de stages de thérapies intensives pour l’autonomie (HABIT-ILE).

Fun Fact: Rodolphe adore buller…mais toujours avec une bouteille sur le dos et seulement pour observer les poissons ou pour visiter les belles endormies de la rade de Brest.

Sandra Bouvier

Sandra est kinésithérapeute de formation initiale depuis 2012. Elle a ensuite suivie 2 ans de master en bio-ingenierie médicale (BME Paris Descartes & Paris tech). C’est lors de son stage de master 2 en 2018 sur l’acquisition de la marche chez les enfants avec paralysie cérébrale qu’elle est rentrée dans l’équipe du BE A CHILD. Depuis mai 2019 elle est en thèse sur le projet CAP qui évalue l’effet de la thérapie HABIT-ILE sur la biomécanique des membres supérieurs et inférieurs des enfants d’âge préscolaire avec paralysie cérébrale. Grâce à l’analyse du mouvement et l’actimétrie , elle tente de mesurer et de comprendre l’impact des thérapies innovantes sur le mouvement de ces enfants. Elle participe à d’autres projets de recherche de l’équipe comme le projet ECHO et fait partie de l’équipe de supervision des stages HABIT-ILE.

Fun fact : Sandra peut paraitre sage et studieuse devant son ordi mais gare à vous en période de stage et en présence d’enfant vous n’êtes pas à l’abris qu’elle se transforme en pirate ou en animal en tout genre

Mathieu Lempereur

Mathieu Lempereur est ingénieur hospitalier et responsable du laboratoire d’analyse du mouvement. Il a effectué une thèse de sciences en biomécanique sur la simulation du mouvement d’entrée dans un véhicule effectuée au Laboratoire d’Automatique, de Mécanique, d’Informatique industrielles et Humaines de l’université de Valenciennes. Depuis 2006, Parallèlement à ses activités cliniques sur les pathologies de la marche des enfants, il est membre du Laboratoire de Traitement de l’Information Médicale (LaTIM INSERM U1101) en tant que chercheur.

Laëtitia Houx

médecin en Médecine physique et réadaptation, Docteur HOUX laetitia est spécialisée en rééducation pédiatrique plus spécifiquement dans le domaine de la paralysie cérébrale en particulier sur l’évaluation du mouvement et les gestes techniques en toxine botulinique. Elle est membre du conseil d’administration de La Société Francophone d’Etudes et de Recherche sur les Handicaps de l’Enfance (SFERHE) et membre de la Société française de Médecine Physique et de Réadaptation SOFMER.

Sylvain Brochard

Sylvain Brochard est responsable scientifique du BEaCHILD. Professeur de Médecine Physique et de Réadaptation (MPR) pédiatrique à l’Université Bretagne Occidentale, au CHRU de Brest et à la Fondation Ildys, il est convaincu du partenariat avec les familles et de la force de la pluridisciplinarité pour le développement d’une recherche avec et pour les enfants en situation de handicap et leurs familles.

« Brest est la ville européenne solidaire où le premier centre de recherche et d’innovation français en réadaptation pédiatrique devait naître ».

Christelle Pons

Christelle Pons est médecin de Médecine Physique et de Réadaptation (MPR) enfant, et chercheur à la Fondation ILDYS et au centre de référence des maladies neuromusculaires du CHRU de Brest. Dans ses activités cliniques et de recherche, elle œuvre à la promotion de l’activité physique pour les enfants avec condition chronique. Elle travaille par ailleurs à l’amélioration de la participation et à la facilitation de la vie quotidienne de ces enfants. Dans ses projets de recherche et d’innovation, elle essaie de mettre en place une démarche de co-construction avec les enfants et leurs familles ainsi que les professionnels autour d’eux.

 « Travailler à la promotion de l’activité physique chez les enfants en situation est indispensable, pourquoi pas autour d’un plat de frites et de gaufres !»

Marine Cacioppo

Marine est médecin de MPR enfant et chercheur exerçant au sein des services de rééducation pédiatrique du CHRU de Brest et de la Fondation Ildys depuis 2019.

Elle a été formée dans différents services de rééducation pédiatrique (CHU de Rennes (x2), CMMRF Kerpape et Fondation Ildys à Brest). En même temps que son internat de médecine, elle a réalisé un DIU sur l’analyse du mouvement et de la marche validé en 2018 ainsi qu’un Master 2, en partenariat avec le laboratoire Mouvement   Sport   Santé   à   Rennes,   en  2019   pour   se   perfectionner   dans   ce domaine. Elle a travaillé sur de nombreux projets de recherche dans le domaine du handicap de l’enfant (analyse du mouvement, effet du confinement chez les enfants   en   situation   de   handicap   moteur   et   leur   famille,   scoliose   dans   les dysraphisme spinaux, douleur induite par les soins, etc…). Sa thématique de recherche favorite est l’analyse du mouvement des membres supérieurs chez les enfants   avec   atteinte   motrice   et   plus   spécifiquement   l’évaluation   de   la performance bimanuelle.

Fun fact :

au fur et à mesure de son parcours, elle se rapproche du bout de la Bretagne et de la mer…mais jusqu’où ira-t-elle à l’Ouest?


%d blogueurs aiment cette page :